Capture d'écran du Président Français Emmanuel Macron lors de la diffusion de son interview sur la chaine BFM.
Capture d'écran du Président Français Emmanuel Macron lors de la diffusion de son interview sur la chaine BFM.

L’Arabie Saoudite a réitéré son soutien au Liban après que le Président Français, Emmanuel Macron ait accusé le Royaume d’avoir détenu le Premier Ministre Libanais lors du rocambolesque épisode de la démission surprise de Saad Hariri en novembre 2017.

Le Président Français, Emmanuel Macron, a estimé, lors de cette interview, que le Liban serait en guerre actuellement, sans l’intervention diplomatique française. 

« Si la France n’était pas écoutée alors, il y aurait probablement une guerre au Liban en ce moment, en ce moment même. C’est la diplomatie française, c’est notre action (…) Je vous rappelle qu’un Premier ministre a été détenu en Arabie Saoudite pendant plusieurs semaines« , a estimé Emmanuel Macron. 

Quant au Premier Ministre Libanais, il a toujours démenti avoir été interné par les autorités saoudiennes. 

Pour rappel, Saad Hariri avait annoncé sa démission de son mandat de Premier Ministre lors d’un séjour à Riyad le 4 novembre 2017. Selon les sources libanaises, il aurait été convoqué par le Prince Héritier Saoudien, Mohammed Ben Salmane. Saad Hariri avait alors accusé l’Iran et le Hezbollah, dans un discours télévisé diffusé depuis l’Arabie Saoudite, d’inciter au chaos au Liban et dans la région et a également évoqué des craintes sur sa vie, comparant sa situation politique actuelle à celle qui prévalait lors de l’assassinat de son père, le 14 février 2005.

Lire également: Les implications de la démission surprise de Saad Hariri

Ces propos avaient été rejetés par les autorités libanaises qui estimaient le Premier Ministre Libanais, par ailleurs détenteur de la nationalité saoudienne, de détenir le Premier Ministre. La crise avait été résolue par une médiation française. Saad Hariri était alors revenu au Liban après un court séjour à Paris pour y annoncer le retrait de sa démission la veille de la fête d’indépendance. 

Lire également: Saad Hariri retire officiellement sa démission

Les autorités saoudiennes ont rejeté les propos du Président de la République Française, estimant que le Royaume soutien la sécurité et le Premier Ministre Libanais par tous les moyens. 

Voir l’interview complète: 

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.