Liban: Des funérailles d’Etat pour les militaires assassinés par Daesh

Le Président de la République, le Général Michel Aoun, a signé les décrets portant sur l’organisation de funérailles d’état à l’occasion de l’hommage rendu aux 9 militaires libanais kidnappés en août 2014 et assassinés par l’organisation terroriste Daesh.

Il est toujours attendu que l’identité des militaires libanais puisse être confirmé ce mercredi par la conclusion des tests ADN toujours en cours. Des rumeurs font cependant état de la confirmation de l’identité de 6 militaires sur les 9 dépouilles.

La cérémonie de l’hommage national aura lieu au Ministère de la Défense à Yarzé, le jeudi 7 septembre en la présence du Président de la République Michel Aoun, de son Premier Ministre Saad Hariri, du Président de la Chambre, Nabih Berry et des principaux responsables du Pays des Cèdres.

Pour rappel, les 9 militaires libanais avaient été capturés lors de la prise de la localité d’Aarsal en août 2014 suite à une opération conjointe des organisations terroristes Daesh et Al Nosra. Alors qu’Al Nosra a libéré les militaires et membres des services de sécurités en sa possession en décembre 2015, on était depuis lors sans nouvelle des soldats aux mains de Daesh jusqu’à la conclusion du accord de cessez-le-feu faisant suite à l’offensive « Aube du Jurd », lancée le 19 août 2017. Le dernier bilan fait état de 7 morts dans les rangs de l’Armée Libanaise.

Cette opération de l’Armée Libanaise visait à reprendre à l’organisation terroriste les 120 kilomètres carrés à proximité immédiate des frontières syriennes et qu’ils occupaient toujours au Liban. Suite à un accord conclu à l’issue d’une médiation avec le Hezbollah, Daesh a accepté de livrer les localisations des dépouilles des soldats libanais contre le retrait de leurs combattants vers la région syrienne de Deir el Zor.

Le responsable de la Sureté Générale Abbas Ibrahim a révélé que les autorités gouvernementales avait été informées du décès probable des 9 militaires depuis février 2015, enclenchant une vive polémique au Liban alors que le Premier Ministre Saad Hariri avait indiqué depuis la Békaa que l’opération Aube du Jurd avait été remise depuis 2015 en raison de calculs politiques. Le Président de la République Michel Aoun a appelé au lancement d’une commission d’enquête pour faire la lumière sur les circonstances ayant amené au fiasco institutionnel qui a abouti à ces assassinats.

Le Ministre de la Justice Salim Jreissati a pour sa part demandé le lancement de l’enquête afin de faire la lumière sur les circonstances ayant amené au meurtre de es militaires par Al Nosra et Daesh.

The following two tabs change content below.
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.