Par l’intermédiaire de sa chaine de télévision, Al Manar, le Hezbollah indique avoir abattu un drone israélien au Sud Liban ce lundi 9 septembre.

Cette opération aurait eu lieu à proximité de la localité de Ramyah, près de la ligne bleue, ligne de démarcation entre Israël et le Liban

Le communiqué indique que ce dernier serait désormais entre les mains d’experts du mouvements chiite.

Pour rappel, après la tentative d’attaque aux drones piégés de la banlieue Sud de Beyrouth, le Secrétaire Général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah avait jugé nécessaire de trouver une solution aux nombreuses violations de l’espace aérien libanais par les drones israéliens.

En juillet, lors de la lecture de son rapport portant sur l’application de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU, son secrétaire général Antonio Guterres avait indiqué que des aéronefs israéliens ont violé l’espace aérien libanais plus de 100 fois chaque mois, entre février et juin.

Certains de ces survols étaient en réalité des opérations de bombardements par des avions israéliens de cibles militaires situées en Syrie.

Fait nouveau, Tel Aviv utilise désormais des drones piégés ou armés pour cibler des installations du Hezbollah, situées dans la banlieue Sud de Beyrouth comme durant la soirée du 24 ou 25 août ou encore un camps d’entrainement du mouvement palestinien FPLP-CG situé à cheval entre les frontières libanaises et syriennes, le 26 août.

Beyrouth estime que Tel Aviv tente actuellement de changer les règles d’engagements issues du conflit de juillet 2006 et de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU, sensée garantir son intégrité territoriale et demande à la communauté internationale de faire pression sur l’état hébreu pour les faire cesser.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.