JOURNÉE INTERNATIONALE OLYMPIQUE – VILLE DE PARIS. © Présidence de la République - G.Mariette
JOURNÉE INTERNATIONALE OLYMPIQUE – VILLE DE PARIS. © Présidence de la République - G.Mariette

De source médiatique, on indique que le Président Français Emmanuel Macron pourrait s’entretenir avec son homologue iranien pour évoquer la situation libanaise.

Cette information intervient alors qu’un grave incident s’est déroulé dans la soirée du Jeudi 10 mai vers 1 heure du matin. Des missiles iraniens, accuse Tel Aviv, ont tenté de bombarder plusieurs positions stratégiques de l’Armée Israélienne dans le Golan occupé par Israël.

Le Président Français souhaite ainsi évoquer avec l’Iran la remise en cause de l’accord nucléaire par son homologue américain pour que la situation actuelle n’impacte pas le Pays des Cèdres et ne devienne un champ de bataille pour les guerres régionales, alors que la situation entre l’Iran et Israël s’aggrave de jour en jour en Syrie. Israël a, à de nombreuses reprises accusé Téhéran d’armer le mouvement chiite Hezbollah et procédé à des bombardements sur les positions iraniennes dans ce pays.

Selon la chaine de télévision Al Mayadeen, parmi les cibles visées ce jeudi par les missiles iraniens des forces al Qods, plusieurs bases de renseignement électronique, une base de communication et de surveillance et le quartier général des forces israéliennes dans la région situées à la position 810. Rapidement, les unités israéliennes ont riposté, bombardant notamment des positions du Hezbollah libanais situées à Madinat Al Baath dans la province de Qonaitra.

Suite à la riposte israélienne, le Ministre de la défense Israélien Avigdor Lieberman annonce que la plupart des bases iraniennes ont été détruites, y compris les bases de lancement des missiles qui ont visé le Golan ce jeudi. Les forces israéliennes indiquent également avoir détruits plusieurs installations antiaériennes syriennes SA-5, Sa-2, Sa-22 et Sa-17. Selon des bilans rendus disponibles par l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, ces représailles auraient fait 25 morts dont des militaires syriens et iraniens. Pour l’heure, on ignore si le Hezbollah a eu des victimes dans ses rangs.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

1 COMMENTAIRE

  1. On ne décide pas sans quiproquos de la stabilité sécuritaire d’un pays, d’une population. Les jeunes donnent à la valeur d’une nation sa véritable identité et ce sont les premiers touchés.
    D’où l’agitation des grandes puissances sur le sort des nations.

Les commentaires sont fermés