Plusieurs milliers de personnes ont défilé à Beyrouth, en dépit de la tempête Karim, pour dénoncer l’organisation prochaine d’un vote de confiance pour le gouvernement Hassan Diab. Ainsi, les cortèges qui se sont rassemblés depuis Furn el Chebbak ou encore depuis le Ministère de l’intérieur à Hamra en passant par la Banque du Liban (BDL) en direction du parlement où se tiendra ce vote ce mercredi 11 février étaient placés sous le slogan “pas de confiance”.

Les manifestants dénoncent toujours, en ce 114ème jour, une classe politique qu’ils considèrent comme étant corrompue et dont ils exigent le départ. Ainsi, ils estiment que le cabinet Hassan Diab, formé il y a 2 semaines, constitue une émanation des partis politiques traditionnels.

Pour rappel, les manifestations ont débuté dans la nuit du 17 au 18 octobre dernier, quand l’ancien gouvernement, face aux déficits publics, avaient décidé d’instaurer une nouvelle taxe sur les télécommunications mobiles pourtant gratuites de type WhatsApp. Les manifestations s’étaient étendues à l’ensemble du pays suite à une altercation entre les manifestants et les gardes du corps du ministre de l’éducation d’alors Akram Chehayeb, en plein centre-ville de Beyrouth, poussant même le gouvernement Hariri III à la démission, le 29 octobre 2019.

Nommé le 19 décembre seulement, Hassan Diab a formé un gouvernement considéré comme unilatéral suite à l’absence du courant du futur, des forces libanaises ou encore du PSP désormais placés dans l’opposition.

La situation économique ne s’est guère améliorée, avec un déficit public qui s’est encore aggravé jusqu’à attendre 166% par rapport au PIB et une économie désormais en récession officieusement à hauteur de 7% voire de 10% selon les experts. 50% de la population active pourrait également se retrouver vivant sous le seuil de pauvreté estime la Banque Mondiale, alors que par ailleurs, la livre libanaise a repris une tendance baissière face au dollar sur le marché noir, s’échangeant à 2 300 LL/USD contre toujours 1507.5 LL/USD au taux officiel.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.