Moins d'une minute de lecture

Au 12ème jour du mouvement, plusieurs manifestations devant le siège de la Banque du Liban (BDL) à Hamra dans la capitale, Beyrouth, et ses succursales régionales à  Saïda, Baalbek et Nabatiyeh ont actuellement lieu, alors que le gouverneur de la Banque Centrale a écarté toute démission.

Pour rappel, les protestataires demandent la démission des autorités politiques et économiques, dont fait parti le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, accusés d’être à l’origine de la grave crise économique qui touche le Liban, avec un taux d’endettement public de 150% et une croissance économique quasiment nulle.

Le gouverneur de la BDL avait également été mis en cause pour la pénurie du dollar sur les marchés précédemment aux manifestations qui ont débuté dans la nuit du 17 au 18 octobre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.