Le Milliardaire et député Libanais Mohammed Safadi a finalement annoncé qu’il lui serait difficile de former un gouvernement « harmonieux » au Liban, en raison de la situation actuelle et indiqué être en faveur de la nomination du Premier Ministre sortant Saad Hariri, comme prochain Premier Ministre, alors que le Liban entre dans son premier mois de manifestations.

Les manifestations, qui ont débuté dans la nuit du 17 au 18 octobre, donc il y a 32 jours, ne semblent pas s’essouffler. Les protestataires exigent le changement de l’ensemble de la classe politique qu’ils accusent de corruption et d’avoir mené le Liban à la quasi-faillite financière avec un taux d’endettement de 150%.

Mohammed Safadi était considéré par les protestataires comme un exemple de cette classe politique corrompue et incompétente, étant accusé notamment d’être mêlé à certains scandales comme par exemple au niveau de Zeitouna Bay, au Centre-Ville de Beyrouth.

Alors que des rumeurs indiquaient que sa candidature avait pourtant été soutenue par la coalition Courant du Futur (CDF), Amal, Hezbollah et Courant Patriotique Libre (CPL), une manifestation avait ainsi visé un de ses domiciles à Tripoli, au Nord Liban.

Le Liban est par ailleurs sans gouvernement depuis la démission du Premier Ministre sortant Saad Hariri alors que d’importantes échéances financières sont attendues, fin novembre. Pour l’heure, Saad Hariri reste donc toujours le favori pour succéder à lui-même.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

1 COMMENTAIRE

  1. IL FAUT LE FAIRE! proposer un candidat qui doit être dans le peloton tête des plus escrocs ! la classe dirigeante est complètement décalée, j’ai bien peur que ça risque de se terminer très mal devant tant de bétises

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.