2 minutes à lire

Le comité national en charge de la lutte contre le coronavirus a appelé ce mardi à la mise en place et au respect de mesures strictes suite à l’augmentation importante des cas de contamination domestique.

Le laxisme auquel nous avons assisté ces derniers jours avec l’arrivée de nombreux libanais de l’étranger, incluant certains qui ont été infectés par la maladie, a augmenté le taux d’infection quotidien à des niveaux dangereux, obligeant le comité à édicter des recommandations strictes et à à revoir le plan de suivi des personnes contaminées.
Des mesures strictes concernant la mise en quarantaines doivent être prises et les personnes violant ces consignes devront être punis pour éviter la propagation de la maladie et une contamination à des niveaux que le Liban ne pourrait pas soutenir.

Le comité regroupe le secrétaire du Haut Conseil de la Défense, le général Mahmoud al Asmar, des représentants du Président de la République Walid Khoury, du Premier Ministre et notamment son conseiller en charge des questions liées à la santé Dr. Pétra Khoury, du président de l’hôpital Rafic Hariri, Dr. Firas Al Abiad et de représentants d’organisations locales et internationales.

Cet appel intervient alors que le Liban a décidé de réinstaurer des mesures de confinement à partir de mercredi soir et cela jusqu’à lundi matin. Il s’agira de tenter d’isoler les clusters locaux. Seuls pourront circuler, les véhicules de l’armée libanaise, des forces de sécurité intérieure, de la défense civile, de la croix rouge libanaise et du personnel médical.

Le dernier bilan disponible indique que 870 personnes sont contaminées par le COVID-19, 234 personnes guéries, alors que le Liban déplore 26 décès. Les autorités libanaises craignent que jusqu’à 56% de la population puisse être infectée par une 2ème vague.

Selon le Premier Ministre qui réagissait lors de la session du cabinet aujourd’hui, le taux de contamination du coronavirus semble aujourd’hui s’accélérer et cela depuis les 3 derniers jours. Plus de 100 personnes auraient ainsi été diagnostiquées comme étant positives durant cette période, notamment en raison de négligence et d’un manque de responsabilité.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.