Une vague d’explosion commise par 4 kamikazes a visé ce matin le village chrétien de Qaa, situé dans la partie Est de la Békaa.

Cette attaque terroriste, probablement commise par l’organisation terroriste Daesh aurait fait 5 morts dont les 4 kamikazes et 15 blessés dont 3 militaires libanais.  Les 4 kamikazes auraient fait exploser leur charges à 10 minutes d’intervalle alors que les secours arrivaient sur place, cela afin de d’aggraver le bilan de l’attaque terroriste.

Une dépêche de l’Agence Nationale d’information indique que les personnes décédées se nommeraient Faysal Aad, Joseph Lebbos, Majeb Wehbe, Boulos al-Ahmar et George Fares. Cette même dépêche indique par ailleurs que Khalil Wehbe, Bassel Matar, Milad Matar, Shadi Mokalled, Marwan Lebbos et Dounia Shahoud auraient été transportés dans les hôpitaux de la région suite à leurs blessures. Aucune information supplémentaire n’est fournie pour l’heure sur l’état de santé de ces personnes.

Qaa, localité proche de la frontière syrienne était régulièrement menacée d’attaques terroristes depuis que les groupes Al Nosra et Daesh avaient brièvement occupé la localité sunnite d’Aarsal en 2014. Des renseignements fournis par des services de renseignement occidentaux avaient alors estimés que les organisations organisations terroristes envisageaient d’attaquer les villages chrétiens et chiites de la région afin de provoquer des dissensions communautaires et possiblement un conflit de nature religieuse.

Face à ces menaces, l’Armée Libanaises avait entrepris, en coopération avec le Royaume Uni, la mise en place d’une série de fortifications visant à protéger les localités de Ras Baalbek et de Qaa ainsi que les autres localités de la région. L’institution militaire libanaise bombardait également de manière quotidienne les positions des groupes terroristes qui occupaient une partie du territoire libanais, notamment au niveau de l’arrière pays de Aarsal.