Moins d'une minute de lecture

Le Président de la Chambre Nabih Berri a reçu au Palais d’Ein Tineh une délégation du syndicat des agents de changes dirigée par Mahmoud Mourad. A été notamment abordé la question de la parité entre livre libanaise et dollar.

Le secrétaire du syndicat, Mahmoud Halawi, a indiqué que son organisation souhaite aider à contrôler la parité de la livre libanaise et à ne pas laisser le marché spéculer contre la monnaie nationale. Il a rappelé que le succès de la stratégie actuelle dépend de l’injection de devises par la Banque du Liban de manière satisfaisante mais également des agences de sécurité par leur lutte contre les marchés parallèles.

Aussi, le syndicat a demandé au Président de la Chambre de réactiver la loi concernant l’affiliation obligatoire des changeurs à leur organisation.

Concernant la demande en dollars, elle correspondrait à 90% à l’objectif de sécuriser les importations. Il s’agirait pour la Banque du Liban de ne pas perdre ses réserves monétaires en raison de cela, précise le secrétaire syndical.

L’injection actuelle par les autorités correspondrait au tiers ou la moitié des sommes nécessaires. En raison de cela, les commerçants sont poussés à se procurer des dollars sur le marché noir.

Sur les contrôles de changes, Mahmoud Halawi estime que la cellule de crise interministérielle mise en place la semaine dernière et dont une réunion a eu lieu aujourd’hui peut permettre de suivre la situation économique. Il indique également espérer le soutien des autorités libanaises afin d’atteindre les objectifs qui ont été fixés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.