Note stable pour le Liban selon S&P

141

L’agence de notation Standard & Poor’s a maintenu la note B-/B pour le Liban sur les crédit à court et moyen terme sur en monnaie locale et étrangère et une perspective stable à long terme  en raison du maintien des transferts financiers vers le Pays des Cèdres, permettant au gouvernement de maintenir le niveau de ses déficits publics en dépit de la situation qualifiée difficile à la fois sur un plan domestique et international.

Ces transferts, notamment de la diaspora, vers le Liban permettent aux autorités libanaises de financer ses déficits publics et le service de la dette, note le même rapport qui salue également la résilience des institutions financières libanaises et le soutien de la Banque du Liban via le haut niveau de ses réserves en devises étrangères, sa politique en faveur de la stabilité des prix à la consommation et l’offre d’un taux d’intérêt favorable à l’activité économique.

Pour rappel, Moody’s a accordé au Liban une note B2 avec une perspective négative, Fitch a également donné au Liban la note B avec une perspective négative.

Le Liban connait actuellement une grave crise économique avec notamment une crise dans le secteur immobilier avec un nombre important d’unités invendues. Un rapport économique de la Banque Mondiale prévoit une croissance de 2,2% pour l’année 2015, en deçà des 2,4% nécessaires afin de juguler la hausse des déficits publics. Ce même rapport ne prévoit aucune amélioration tangible avant 2017. Ces difficultés économiques sont d’autant plus exacerbées par l’impact de la crise syrienne sur le Pays des Cèdres qui héberge plus de 1,5 millions de réfugiés de source officielle, réfugiés à qui l’état doit fournir une assistance médicale, éducation, eau et électricité alors qu’il est déjà très endetté. Le coût de ce conflit également a été également estimé à 7,5 milliards de dollars en 2013 selon une recherche effectuée par une ONG américaine, notamment en raison des difficultés faites aux entreprises libanaises d’accéder non seulement à la Syrie mais également aux pays du Golfe via le trafic routier pour y écouler leurs marchandises.

Sur le Net: Découvrir les notes accordés par S&P et d’autres agences des différents pays ici

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.