Après les tensions diplomatiques de novembre 2017 qui ont suivi la démission imposée par l’Arabie Saoudite au Premier Ministre Saad Hariri, démission refusée par les autorités libanaises, le réchauffement des relations entre les 2 pays se poursuit, avec d’une part l’invitation faite par le Royaume au Président de la République, le Général Michel Aoun à se rendre au Sommet des Pays de la Ligue Arabe qui se tiendra à Riyad d’une part et avec l’inauguration d’une avenue portant le nom du Roi Salmane d’Arabie Saoudite à Beyrouth.

Ce réchauffement des relations entre les 2 pays intervient alors que le Royaume Saoudien avait accusé en 2017 les autorités libanaises d’actes de guerre en raison de la présence en son sein du Hezbollah. Le retrait de la démission du Premier Ministre avait abouti suite à une médiation du Président Français Emmanuel Macron et de la décision de la mise en place d’une politique de dissociation de la politique interne libanaise par rapport aux évènements régionaux.

Le Président de la République invité pour le Sommet des Pays membres de la Ligue Arabe

Le Président de la République a reçu des mains du ministre plénipotentiaire saoudien  Walid Bukhari une invitation à se rendre au Sommet des Pays membres de la Ligue Arabe qui aurait lieu le 15 avril prochain à Dhahran. Le Chef de l’Etat a déjà confirmé sa présence à ce sommet à ses ministres. Il sera accompagné par son Premier Ministre Saad Hariri.

À l’ordre du jour de ce sommet, il s’agira notamment de mettre en place une politique arabe commune pour bloquer la possible élection d’Israël au Conseil de Sécurité de l’ONU ou de discuter du déménagement de l’Ambassade Américaine à Jérusalem.

Une avenue Salman bin Abdul Aziz à Beyrouth

Par ailleurs, la municipalité de Beyrouth a inauguré en la présence du Premier Ministre Saad Hariri, du chargé d’affaire, Walid Al Boukhari, et du chef de la municipalité Jamal Itani, l’Avenue portant le nom du Roi Saoudien Salman bin Abdul Aziz  à Beyrouth. D’une longueur de 1,3 kilomètres de long pour 45 mètres de large, elle ira du quartier de Minet el Hosn à la Baie de Normandie.

Le nom de cette avenue aurait été suggéré au Président de la Municipalité Jamal Itani par le chargé d’affaire saoudien au Liban Walid al Boukhari, indique-t-on de source médiatique. Il s’agit, selon le Courant du Futur, de renforcer également les liens entre les 2 pays.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.