En ce 87ème jour de manifestations, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés dans une marche allant de Dora, dans la banlieue est de Beyrouth au centre-ville à proximité du Parlement. Ils entendent protester contre la crise économique mais également contre les autorités politiques et monétaires, accusées d’en être à l’origine.

Ils entendent également dénoncer la corruption et l’incompétence des élites politiques. Pour rappel, le Liban passe actuellement par une grave crise économique, alors que perdure le vide gouvernemental depuis la démission de l’ancien premier ministre Saad Hariri, le 29 octobre 2019.

Le déficit public dépasse désormais 154% du PIB, alors que le déficit budgétaire fin 2019 aurait atteint 11.9%. On craint désormais une dévaluation incontrôlée de la livre libanaise, avec déjà une large différence entre parité officielle toujours à 1511.5 LL/USD et officieuse qui est quant à elle aux environs de 2400 LL/USD, notent les experts qui estiment également que 50% de la population pourrait se retrouver vivant sous le seuil de pauvreté en 2020. Face à cela, l’association des banques du Liban (ABL) et non la Banque du Liban elle-même, a décidé de mettre en place un contrôle des capitaux, limitant retrait et transferts de fonds à l’étranger.

Le Premier Ministre désigné, Hassan Diab, peine à annoncer depuis la constitution de son cabinet en raison de la volonté du Président de la Chambre à voir être constitué un gouvernement d’union nationale, malgré le refus du Courant du Futur et de ses alliés politiques à participer à un telle formule gouvernementale.

Cette marche – qui est passée devant le siège de l’électricité du Liban, également aux bancs des accusés en raison des fréquentes pannes dans la distribution d’électricité, relance ainsi le mouvement qui a débuté dans la nuit du 17 au 18 octobre 2019.

D’autres manifestations ont également lieu un peu partout sur le territoire, notamment à Tripoli, au Nord du Liban ou encore à Saïda au Sud du Liban.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.