Source Photo: Pixabay
Source Photo: Pixabay
Moins d'une minute de lecture

L’Agence Nationale d’Information (ANI) a indiqué qu’un homme d’origine palestinienne, ayant assassiné son épouse, a été condamné par la Cour Criminelle du Mont Liban, à la prison à vie.

La personne condamnée, Fadi Aa., aurait accusé cette dernière, nommée selon la dépêche du nom de Zarifa Z. et née en 1995, d’adultère et d’attitude indécence après avoir découvert dans son téléphone, des photos d’elle ne portant pas le voile. Son corps avait été découvert sur la plage de Rmeileh en janvier 2018.

À l’issue de son interrogatoire, son époux avait indiqué l’avoir pris en voiture maritime menant de Beyrouth à Saïda. Ils auraient alors pris de l’alcool. Peu avant le barrage de Rmeileh, Fadi Aa. aurait alors pris un couteau et lui aurait tranché la gorge pour ensuite la poignarder à plusieurs reprises. Il aurait ensuite abandonné son corps dans un immeuble abandonné situé à proximité de cette plage.

Son union avec Zarifa Z. n’a jamais été officiellement enregistrée.

Pour rappel, jusqu’en 2014 et l’adoption d’une loi à ce ce sujet, les crimes conjugaux étaient en effet considérés comme étant des crimes d’honneur bénéficiant de peines allégées en raison de circonstances atténuantes et qui étaient jusqu’à cette date considérés comme non prémédités. Cette notion juridique avait déjà été abrogée par un amendement l’article 562 du code pénal en 2011.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.