La centrale électrique de Zouk Mosbeh, des Tankers et Beyrouth. Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com
La centrale électrique de Zouk Mosbeh, des Tankers et Beyrouth. Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com

Le procureur du Mont-Liban, la juge Ghada Aoun, a décidé de la saisie de la cargaison de tanker ASOPOS, après que les tests de laboratoires conduits localement ont montré d’importantes différences avec ceux conduits à l’étranger, indique une dépêche de l’Agence Nationale d’Information (ANI).

Le navire serait actuellement ancré au large des côtes de la centrale électrique de Zouk Mosbeh.

Une enquête a également été ouverte à l’encontre des propriétaires de la cargaison, Baha et Walid Al-Basatneh et de l’entreprise dont ils sont les principaux actionnaires BB Energy.

Cette information fait suite à la découverte d’un scandale du fioul frelaté où un certain nombre de haut-fonctionnaires dont des directeurs généraux du Ministère de l’Energie ou encore d’importants hommes d’affaire bénéficiant d’appuis politiques ont été mis en cause. Egalement le représentant de la société algérienne au Liban Sonatrach a été arrêté tout comme le président de la compagnie ZR Energy.

Certains responsables du ministère de l’énergie seraient accusés d’avoir falsifié les résultats des prélèvements effectués au Liban. Le fioul livré au pays des cèdres aurait était, de facto, d’une qualité inférieure à celui spécifié dans le cahier des charges du contrat initial.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.