De source médiatique, on indique que la juge Ghada Aoun, après avoir fait appel de la décision du juge d’instruction Nicolas Mansour, aurait demandé la mise en place d’une caution de 500 Milliards de livres libanaises, équivalents à 21 millions de dollars au taux dit du marché noir, en contrepartie de la libération de Raja Salamé, frère du gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, inculpé comme lui dans le cadre d’un détournement de plus de 300 millions de dollars de la Banque du Liban.

De source judiciaire, on indique la somme “considérée comme importante” être en rapport au risque de voir le suspect échapper à la justice en raison de la gravité des faits qui lui sont reprochés.

Cette information intervient alors que l’interrogatoire du gouverneur de la Banque du Liban a aussi été repoussé au mois de juin après que ce dernier ait refusé de se présenter devant le juge.

Ils sont tous 2 accusés d’avoir détourné 326 millions de dollars sous couvert de commissions via la vente d’Eurobonds de la Banque du Liban. Cependant, ces montants auraient été transférés à un compte au nom de Raja Salamé en Suisse. La semaine dernière, plusieurs dirigeants de banque dont le président de l’Association des Banques du Liban Salim Sfeir ont vu leurs biens et ceux de leurs établissements gelés sur décision de la procureur du Mont Liban dans le cadre du même dossier. 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.