Le directeur général du Ministère des Finances Alain Bifani. Source Photo: Facebook
Le directeur général du Ministère des Finances Alain Bifani. Source Photo: Facebook

Alain Bifani, le directeur général démissionnaire du ministère des Finances était l’invité de l’émission “Vision 2030” sur LBCI présentée par Albert Kostanian.

Il a accusé certains politiciens d’avoir d’énormes intérêts financiers et de vouloir s’accaparer l’or et les actifs et propriétés de l’Etat. Ce projet est celui de l’Association des Banques du Liban (ABL) dont l’auteur serait Riad Salamé, le gouverneur de la Banque du Liban (BDL) et qui est, semble-t-il, soutenu par la Commission des Finances et du Budget au Parlement.

Bifani a appelé à la fin du secret bancaire et à une enquête sur les propriétés immobilières au Liban et à l’étranger.

Le directeur général démissionnaire du ministère des Finances a confirmé que sa démission est définitive même si le gouvernement a aujourd’hui reporté d’une semaine son acceptation.

Alain Bifani a rejeté les critiques sur ses calculs de l’impact de la hausse des salaires que certains lui reprochent.

Le haut-fonctionnaire a conclu en disant qu’il est possible de combler le gouffre financier en poussant ceux qui ont profité de la politique financière désastreuse en place depuis 1993 à contribuer.

Il a estimé que les prix augmentent du fait de l’utilisation par la BDL de la planche à billet (impression de livres libanaises).

Selon lui, l’échec actuel du mandat du Président Michel Aoun est dû aux résistances des milieux politico-financiers contre les réformes.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.