L’ancien Premier Ministre Saad Hariri a accusé les personnes, qui auraient obstrué le programme qu’il avait proposé dans le cadre de la conférence d’aide au Liban intitulée CEDRE en avril 2018, de tenter de bloquer le programme de réformes structurelles actuelles.

CEDRE aurait été notre sauveur. Nous sommes confrontés à une réalité très difficile avec les négociations menées par le Fonds monétaire international

L’ancien Premier Ministre a ensuite indirectement accusé le CPL d’être à l’origine de ces blocages.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.