L’ancien Premier Ministre Saad Hariri a accusé les personnes, qui auraient obstrué le programme qu’il avait proposé dans le cadre de la conférence d’aide au Liban intitulée CEDRE en avril 2018, de tenter de bloquer le programme de réformes structurelles actuelles.

CEDRE aurait été notre sauveur. Nous sommes confrontés à une réalité très difficile avec les négociations menées par le Fonds monétaire international

L’ancien Premier Ministre a ensuite indirectement accusé le CPL d’être à l’origine de ces blocages.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.