Fait alarmant, le 4ème cas d’une personne infectée par le coronavirus découvert ce vendredi 28 février serait via une transmission domestique. Le patient, un ressortissant syrien aurait donc été en contact avec l’une des 3 personnes déjà diagnostiquée comme étant positive au COVID-19.

Selon les experts, cette transmission aurait eu lieu en dehors de l’hôpital Universitaire Rafic Hariri où les 4 personnes testées positives sont désormais en isolation.

Pour rappel, le premier cas diagnostiqué a été celui d’une femme âgée de 45 ans, le 20 février dernier. Elle revenait alors d’Iran. Le deuxième cas serait celui d’une femme également, diagnostiquée le 24 février et qui se trouvait sur le même vol. Le 3ème cas serait celui d’un ressortissant iranien arrivé au Liban, le 24 février.

Cette information intervient alors que la population libanaise craint une épidémie de grande ampleur, notamment en raison des carences actuelles des milieux hospitaliers dont les équipements et les stocks de médicaments ont été durement affectés par la pénurie de devises étrangères.

Ainsi, les autorités envisageraient actuellement d’annoncer la fermeture des écoles d’ici 48 heures. Par ailleurs, le Liban a suspendu les vols en provenance d’Iran, de Chine, de Corée du Sud ou encore d’Italie, où l’épidémie fait rage, à l’école exception des ressortissants libanais et des résidents étrangers vivant sur le sol du Pays des Cèdres. Cette décision devrait devenir effective ce samedi minuit.

Des équipes sanitaires sont également présentes désormais au niveau des points de passage frontaliers avec la Syrie, alors que 55 étudiants libanais sont arrivés par voie terrestre depuis l’Iran.

Au niveau mondial, plus de 84 000 cas auraient été diagnostiqués dans le monde. On compterait, toujours au niveau mondial 2 876 décès et plus de 36 000 personnes en auraient été guéries. En France, 19 nouveaux cas ont été rendus publics. On compte désormais en Chine, foyer de l’épidémie, 2.788 morts et plus de 78.000 personnes contaminées.

Au Japon, les autorités publiques ont décidé de la fermeture des écoles jusqu’au mois d’Avril, alors que l’Arabie Saoudite a décidé de suspendre le pèlerinage à la Mecque. 210 personnes infectées par le nouveau coronavirus seraient mortes en Iran, dont un haut responsable de la République Islamique, soit 10 fois plus que les statistiques officielles, indiquent des médias indépendants.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.