Moins d'une minute de lecture

S’exprimant à l’issue du conseil des ministres qui s’est déroulé au Palais Présidentiel de Baabda, le président du conseil Hassan Diab a réfuté les informations faisant état d’un possible allègement des mesures de couvre-feu sanitaire, évoquant même plutôt, un allongement de sa durée pour 2 semaines supplémentaires.

Ces mesures instaurées le 15 mars dernier, visent à réduire le risque de débordement du système hospitalier suite à l’épidémie du coronavirus COVID-19.

Aussi, le premier ministre a évoqué le programme de retour des libanais bloqués à l’étranger dont une première phrase s’est achevée. Il s’est montré ainsi satisfait que le nombre de cas de personnes contaminées par le coronavirus soit relativement restreint.

Selon le dernier bilan officiel, le Liban compte 663 cas de personnes contaminées par le virus. 84 personnes auraient été guéries et 21 décédées, alors que le secteur hospitalier privé fait par de difficultés économiques. Ainsi, le président du syndicat des propriétaires privés Sleiman Haroun a indiqué hier que 15 hôpitaux faisaient face à des difficultés financières, alors que l’hôpital Notre Dame de Jounieh a également annoncé sa fermeture. Face à cette situation, le Président de la République a demandé à ce que les autorités règlent les arriérées dûs à ces établissements en 2019, soit 300 millions de dollars, sur une dette qui totaliserait 1.3 milliards de dollars.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.