Moins d'une minute de lecture

Autre symptôme lié à la crise actuelle, le nombre de cartes de crédit et de débit en circulation serait en baisse de 47 000 au cours du premier semestre 2020.

Ainsi, le nombre de cartes en circulation repasserait sous le seuil des 3 000 000. à 2 990 191.

Pour rappel, les banques libanaises ont instauré en novembre 2019 un contrôle des capitaux qui limite la possibilité d’achat à l’étranger. Aussi le retrait de devises étrangères via cartes de crédit est désormais devenu impossible.

Le nombre de guichets électroniques est parallèlement en baisse également, note le même rapport de la Banque du Liban.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.