À l’issue d’une réunion ce vendredi avec le premier ministre Hassan Diab, le coordinateur spécial de l’ONU pour le Liban Jan Kubis a estimé avoir ressenti des signaux positifs et sérieux. Il a cependant jugé nécessaire d’attendre la déclaration gouvernementale.

Jan Kubis a indiqué avoir été briefé par le premier Ministre concernant le programme qui vise à lutter contre la corruption qui ravage les administrations publiques.

Le représentant de l’ONU a cependant estimé nécessaire que le Liban s’engage dans un premier temps dans des réformes pour casser les systèmes de corruption et adopter une attitude transparente, un préalable pour redonner confiance à la population.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.