Le bilan de l’explosion criminelle d’une citerne de carburant s’est alourdit ce lundi, avec la découverte d’un nouveau corps sur les lieux du drame situé dans la localité de Tlal, dans la province du Akkar au Nord du Liban. Pour rappel, l’Armée Libanaise elle-même avait indiqué que 4 militaires étaient portés disparus. Des civils seraient également portés disparus depuis.

Désormais, le nouveau bilan fait état de 29 morts et de plus de 80 personnes blessées.

Pour l’heure, l’origine du drame reste confus, certaines sources accusant le fils du propriétaire des lieux d’avoir tiré sur la citerne qui contenait un important stock de carburants destinés à l’origine à alimenter les trafics de contrebande vers la Syrie et les militaires provoquant l’explosion et d’autres témoins indiquant que ce dernier aurait jeté une cigarette dans la citerne.

Un certain nombre de personnes blessées ont même été évacuées du Liban, comme cela est le cas de 3 patients transférés dans un soin aux grands brulés en Turquie. D’autres pourraient être transférés aujourd’hui au Koweit, indiquent-on de source médicale, une fois leurs états stabilisés.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն