L'ancien député Walid Joumblatt
L'ancien député Walid Joumblatt

L’ancien député Walid Joumblatt a renvoyé dos-à-dos le président de la république, le général Michel Aoun et le désormais ancien premier ministre désigné Saad Hariri pour leur échec à former un nouveau gouvernement. Il s’est ainsi exprimé sur les ondes de la MTV Lebanon.

Walid Joumblatt a ainsi estimé que personne ne veut trouver un conclure un compromis pour arriver à un règlement de la situation.

Personne ne le veut et personne ne veut sacrifier quelque chose

Walid Joumblatt.

Il estime ainsi que les 2 camps n’arrivent pas à s’entendre, estimant par ailleurs qu’il y a encore une possibilité “malgré les obstacles” à former un gouvernement capable de négociations avec le FMI et mettre fin à l’effondrement actuel.

L’ancien député a également estimé que seule la France aujourd’hui oeuvre sur le plan international pour le Liban, appelant par ailleurs à ce que les consultations parlementaires se tiennent, “car la question n’est ni sunnite ni chrétienne, la question est nationale”.

Walid Joumblatt appelle également à la mise en place d’un plan de rationnement des carburants et de la farine. Cependant, concernant les carburants, son prix devrait être aligné avec les prix actuels en Syrie pour mettre fin à la contrebande vers cet état. Cette hausse devrait cependant être accompagnée par un soutien de l’état aux transports publics.

Cette aide devrait également bénéficier aux instituions comme l’armée libanaise et aux hôpitaux.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն