En dépit de la douche froide provoquée par l’insistance du Président de la Chambre Nabih Berri à ce que soit formé un gouvernement d’union nationale incluant les partis politiques, le Premier Ministre désigné Hassan Diab persisterait à souhaiter voir constitué un gouvernement d’experts indépendants n’ayant déjà pas participé à des cabinets précédents, note le quotidien Al Joumhouria.

Selon des sources proches du Premier Ministre désigné, les tensions régionales et locales obligent aujourd’hui à ce que soit constitué un tel cabinet, “fort à l’intérieur et à l’extérieur du pays”. Ces sources estiment également que le mouvement de protestation contre l’ensemble de la classe politique et l’appel de la communauté internationale contribuent à l’appel à des spécialistes capables de faire face à la crise économique.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.