Le déficit de la balance des paiements du Liban a atteint 4,4 milliards de dollars, contre 1,3 milliard de dollars pour la période correspondante de l’année dernière au cours des neuf premiers mois de 2019 selon les chiffres publiés par la Banque du Liban (BDL).

Seraient responsables, une baisse de 3,3 milliards de dollars des avoirs extérieurs nets des banques et par une baisse des avoirs extérieurs nets de la Banque du Liban de 1,2 milliard de dollar déjà avant le déclenchement des manifestations dans la nuit du 17 au 18 octobre 2019 et la paralysie de l’économie qui a suivi.

Cette baisse de la balance des paiements intervient en début du déficit commercial qui s’est quelque peu résorbé, en baisse de 3.1% sur les huit premiers mois de 2019 par rapport à la même période en 2018. Ce dernier passe ainsi de 11.7 milliards de dollars à 11.4 milliards de dollars, soit 30% du PIB. Cette baisse du déficit commercial s’explique par une hausse de 24,2% des exportations qui passe de 2 à 2.5 milliards de dollars sur les 8 premiers mois de 2019 par rapport à la période correspondante de 2018 et relative stabilité des importations, avec une hausse de seulement 0,9%.

Parmi les principaux pays qui importent des produits libanais, la Suisse (25.5%) a enregistré la hausse la plus importante, soit une augmentation annuelle de 493%, suivie de la Grèce avec 88,9%, de l’Égypte avec 32,6%, de la Syrie avec 19,0% et l’Arabie Saoudite avec 16,1%.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.