Des livres libanaises. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com

La parité de la Livre Libanaise continue à s’effondrer au marché noir avec une parité à l’achat de 8 900 LL/USD et à la vente de 9 200.

Il s’agit de son plus bas historique, sur fond de crainte de voir désormais les négociations avec le Fonds Monétaire International échouer avec la démission du directeur général du ministère des Finances Alain Bifani, l’un des principaux auteur du plan de sauvetage du gouvernement Hassan Diab et spécialiste reconnu au niveau mondial.

La parité concernant les retraits des comptes dollars dans les banques est de 3 850 LL/USD alors que la parité officielle est toujours de 1507 LL/USD.

Les autorités monétaires libanaises ont le plus grand mal à mettre fin à la dévaluation de facto de la livre libanaise. Les spécialistes indiquent que la BDL n’injecte toujours pas assez de liquidités sur les marchés pour mettre fin à cette dégradation de la valeur de la monnaie locale. Ainsi si la Banque du Liban met à disposition 3.4 millions de dollars quotidiennement, le marché nécessiterait près de 8 millions de dollars pour répondre à la demande.

La Banque du Liban souhaiterait conserver ses réserves monétaires sur fond d’inquiétude quant au niveau de réserves monétaires nettes que certains jugent déjà négatives.

En cas d’échec des négociations avec le FMI, les spécialistes estiment que le Liban fait face à d’importants risques induits par une dévaluation incontrôlée de la Livre Libanaise et encore des faillites bancaires en série.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.