La Ministre sortante de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, Nada el Boustani, a annoncé le lancement d’un nouvel appel d’offre concernant l’importation d’essence afin de pérenniser les stocks d’hydrocarbures sur le marché et d’éviter toute remontée des prix.

Cet appel d’offre sera lancé ce lundi et se terminera le 2 décembre avec les mêmes critères techniques que ceux précédemment utilisés. Cependant, la ministre a indiqué souhaiter étudier les besoins actuels du marché en rapport avec les fonds actuellement disponibles.

Cet appel d’offre semble également court-circuiter les circuits normaux et notamment les sociétés importatrices qui commandaient précédemment l’essence nécessaire au marché libanais alors que le mécanisme que devait mettre en place la Banque du Liban (BDL) pour rendre disponible les devises étrangères nécessaires à ces achats, via la circulaire 530, semble rencontrer quelques difficultés dans sa mise en place.

Pour rappel, de nombreuses grèves des stations essence ont été organisées les mois précédents, les propriétaires indiquant faire face à de nombreux obstacles dans l’obtention de dollars nécessaires à l’achat d’hydrocarbure. Ils devaient ainsi recourir aux services d’agents de change à des taux supérieurs au taux officiel, de l’ordre de 1800 LL/USD au lieu de 1511.5 LL/USD. Face à ce mouvement, la Banque du Liban avait indiqué avoir mis en place la fameuse circulaire 530 rendant disponible à sa charge, via les banques privées, les devises étrangères nécessaires à l’achat de blé, d’essence ou de médicaments. Cependant, les représentants des importateurs d’essence ont indiqué que la Banque du Liban ne couvrirait actuellement que 85% de la demande intérieure, ce qui a provoqué une pénurie d’essence la semaine dernière, avec de nombreuses stations essence du nord au sud qui ont dû couper les robinets de leurs pompes.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.