Les autorités saoudiennes ont réitéré leur appel à ce que leurs ressortissants quitte « dès que possible le Liban » en raison des tensions qui ont suivi, selon eux, la démission du Premier Ministre Saad Hariri, le 4 novembre dernier.

Ces déclarations interviennent alors que l’Arabie Saoudite avait déjà appelé leurs concitoyens à quitter le Pays des Cèdres le 9 novembre. Ils avaient été suivis par un appel identique du Koweït et les Emirats-Arabes-Unis.

COMMENTER

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici