Les logos du Courant du Futur et du Courant Patriotique Libre
Les logos du Courant du Futur et du Courant Patriotique Libre

Tant le Courant Patriotique Libre que le Courant du Futur sont montés hier au créneau à la défense des autorités actuelles suite aux manifestations qui ont eu lieu la semaine dernière.

Les manifestants réclamaient une amélioration des conditions socio-économiques, alors que le Liban reste confronté à une importante crise économique et qu’une pénurie en dollars avait quelque peu paralysé l’activité économique. Depuis, la Banque du Liban a publié hier la circulaire 530, qui permet aux importateurs d’essence, de blé ou encore de médicaments d’obtenir des devises étrangères.

Le Courant Patriotique Libre accuse des partis rivals d’exploiter la crise économique

Réunis hier, les députés du bloc parlementaire Liban Fort de la majorité présidentielle ont accusé des partis politiques rivaux d’exploiter la situation économique et financière du Liban pour miner le mandat du Président de la République Libanais, le Général Michel Aoun.

« Certains tiennent le président Michel Aoun responsable de ce que nous traversons, mais je me permettrai de parler et de dire que le dernier qui pourrait avoir peur est le président Aoun et que sa responsabilité est de prendre des initiatives pour résoudre les problèmes et les crises »
Ibrahim Kanaan, porte-parole du bloc parlementaire Liban Fort

Le porte-parole du bloc parlementaire Liban Fort, le député Ibrahim Kanaan, par ailleurs président de la commission parlementaire en charge des finances et du budget, a tenu a rassuré la population, écartant tout risque d’effondrement financier et soulignant la nécessité du calme sur le front économique.

Il a également rappelé que la mise en place du programme économique est de la responsabilité du gouvernement et des ministères impliqués.

Au sujet de la crise, Ibrahim Kanaan a indiqué qu' »il existe de nombreuses solutions et que les parlementaires continueront à les présenter« .

Le Courant du Futur dénonce certains partis qui manipulent les sentiments de la population

De leur côte, les parlementaires du bloc du Futur, parti du Premier Ministre Saad Hariri, se sont également réunis hier. Estimant les manifestations contre les conditions économiques et financières spontanées et une forme d’expression honnête qui devrait inviter tous les partis à trouver des solutions afin d’éviter l’effondrement, ils ont cependant accusé certains partis libanais de manipuler l’opinion publique.

Dans un communiqué lu à l’issue de la réunion, les députés se sont adressés à ces partis sans les nommer, estimant qu’il serait peut-être « plus avantageux de prendre part aux efforts de sauvetage plutôt que de manipuler les sentiments et les cris des citoyens ou de perdre du temps à obtenir certains avantages politiques« .

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.