Moins d'une minute de lecture

Les autorités britanniques ont indiqué avoir inclus le Hezbollah dans son ensemble comme entité terroriste tombant sur le coup de la loi permettant le gel des avoirs d’organisations terroristes adoptée en 2010.

Cette décision fait suite à une première décision prise en février 2019, désignant déjà le mouvement chiite libanais comme organisation terroriste.

À cette époque, le Secrétaire d’État des Affaires étrangères et du Commonwealth, Sajid Javid, avait indiqué que “le Hezbollah continuait ses tentatives de déstabilisation de la situation fragile au Moyen Orient”.

Cette nouvelle intervient alors que le Liban devrait prochainement annoncer un nouveau gouvernement – le gouvernement du premier ministre Hassan Diab – dans lequel serait inclus le mouvement chiite.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.