Le ministre sortant de l’économie Mansour Bteish a estimé nécessaire une baisse drastique des taux d’intérêt pour relancer l’économie, estimant la phase actuelle comme dangereuse.

L’ancien responsable estime que le Liban pourrait être qu’au début d’une grande crise nationale pouvant amener à son effondrement, indiquant par ailleurs que cette crise serait causée par des facteurs mis en place dès le début des années 90.

Mansour Bteish a également révélé que le PIB de l’économie libanaise pourrait avoir chuté de 7% en 2019, passant de 55 milliards de dollars en 2018 à, à peine, 51 milliards de dollars l’année dernière. Selon lui également, le taux de chômage pourrait dépasser les 35% à 40% désormais.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.