Le patriarche Béchara Boutros Rahi à l'occasion du sermon dominical du 25 octobre 2020. Crédit Photo NNA
Le patriarche Béchara Boutros Rahi à l'occasion du sermon dominical du 25 octobre 2020. Crédit Photo NNA

S’exprimant à l’occasion de son sermon dominical et alors que le Liban célèbre le 77 anniversaire de son accession à l’indépendance, le Patriarche Maronite a estimé que “si le prochain gouvernement est sous la forme de ses prédécesseurs, le Liban sera complètement en ruine”.

Pour rappel, les 77ème célébrations de l’indépendance ont été annulées de l’initiative des autorités libanaises en raison des circonstances actuelles posées par l’épidémie du coronavirus COVID-19. Le Liban traverse également une grave crise économique qui a débuté dès 2018.

Si le Cabinet est formé sous la forme de ses prédécesseurs, à Dieu ne plaise, il en résultera une catastrophe totale.

Le patriarche maronite s’est également exprimé au sujet de la neutralité dont il s’est fait le porte-parole, indiquant que l’indépendance du Liban du mandat français devait aboutir à ce que le pays des cèdres ne s’aligne ni du côté Est ni du côté Ouest.

Concernant les défis actuels, il a accusé les forces politiques d’entraver la formation du gouvernement, pour se partager “le butin”, notant que les précédents cabinets n’ont fait que renforcer la corruption et le détournement de fonds publics à l’origine de la crise actuelle et de la faillite de l’état.

Ce qui est étrange, c’est qu’ils rejettent les discussions, les opinions, les conseils et les avertissements et agissent contrairement à la Constitution, conclu le Patriarche Béchara Boutros Rahi.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.