Conformément à la promesse d’Emmanuel Macron, le PHA Tonnerre a appareillé hier pour le Liban.

Il ne s’agit pas de la première visite de ce navire au Pays des Cèdres puisqu’il était déjà venu en 2013 mais de sa première intervention au Liban suite à l’explosion du Port de Beyrouth, le 4 août 2020.

À son bord, du matériel médical et humanitaire et  du personnel et des moyens d’assistance mis à disposition conjointement par le ministère des Armées, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, le ministère de l’Intérieur, le ministère des Solidarités et de la santé, et par des entreprises privées, précise le Ministère de la Défense français.

Extrait du communiqué:

Le Tonnerre, rentré le 17 juillet d’un déploiement opérationnel dans le Golfe de Guinée, appareillera de Toulon ce dimanche pour être au large de Beyrouth dès jeudi. Il emportera des moyens humains conséquents (environ 700 militaires) et apportera des capacités d’évaluation d’environnement portuaire, de sécurisation des approches maritimes et des infrastructures, de reconnaissance, de déblaiement ainsi qu’un soutien matériel.

Le Tonnerre transportera notamment :

  • Un groupement génie de l’armée de Terre d’environ 350 hommes commandé par le 2e régiment étranger de génie. Constitué sur très court préavis, ce module est particulièrement adapté pour agir en milieu complexe, notamment par ses capacités de déblaiement, de travaux et d’aide au déploiement ;
  • Un détachement de plongeurs démineurs de la Marine nationale avec des compétences de travaux sous-marins et d’investigation de zones portuaires ;
  • Des moyens amphibies de débarquement : un Engin de débarquement amphibie rapide (EDAR) et deux Chalands de transport de matériel (CTM) ;
  • Deux hélicoptères (un hélicoptère de manœuvre Caracal de l’armée de l’Air et une Alouette III de la Marine nationale) ;
  • Des capacités de reconnaissance des accès maritimes et de soutien hydrographie du Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM) ;
  • Un module du 519ème régiment du train pour aider au débarquement à Beyrouth ;
  • Des véhicules incendie des marins-pompiers de Marseille qui seront donnés au Liban ;
  • Du personnel et du matériel de première nécessité (fret alimentaire et matériaux de construction) mis à disposition par le ministère des Armées, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, le ministère de l’Intérieur, le ministère des Solidarités et de la santé, et par des entreprises privées.

Parallèlement au déploiement du PHA Tonnerre, un complément de personnels et du matériel lourd de l’armée de Terre, ainsi que des équipements de première nécessité, seront apportés au Liban par un bâtiment affrété.

Sept vols militaires, dont une relève FINUL (ONU) ont été effectués vers le Liban depuis le 5 août, transportant à la fois des personnels et plus de 80 tonnes de fret (denrées alimentaires, produits d’hygiène et médicaux, kits mortuaires…)

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français