David Schenker
Moins d'une minute de lecture

Le sous-secrétaire d’état en charge du Proche Orient David Schenker a indiqué ce mardi que les sanctions américaines contre le Hezbollah seront appliquées au Liban. Il a également répondu aux propos du secrétaire général du Hezbollah qui avait accusé les Etats-Unis de rechercher à affamer les populations en Syrie et au Liban.

Selon les propos du responsable américain au journal Al Hadeel, les Etats-Unis n’empêcheraient pas l’entrée de dollars au Liban. L’augmentation de la parité du billet vert face à la Livre Libanaise serait liée à d’autres facteurs, comme la contrebande de dollars vers la Syrie, la pénurie de billets verts auprès des établissements financiers, des années de corruption et aussi la contrebande au niveau des frontières maritimes du Liban dont il accuse le Hezbollah.

David Schenker estime ainsi que les propos du dirigeant chiite Sayyed Hassan Nasrallah accusant les Etats-Unis d’affamer les populations libanaises d’être “sur la défensive”.

Il a également rappelé le droit à Israël à se défendre en cas de conflit avec le Hezbollah et défendu aussi les survols quasi-quotidiens par les avions israéliens de l’espace aérien libanais. Pour rappel, Beyrouth considère que ces survols constituent une violation de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Au sujet des sanctions américaines visant le Hezbollah et ses alliés non-chiites, David Schenker indique qu’elles seront prochainement appliquées pour combattre la corruption et mettre fin aux activités du mouvement chiite.

Il a conclu estimant que le gouvernement Hassan Diab n’a fait aucun effort sérieux depuis le début de son mandat dans sa lutte contre la corruption et pour la mise en place de réformes.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.