Alors que la parité de la Livre Libanaise continue à se dégrader au marché noir, le seuil symbolique des dernières 6 000 LL/USD étant dépassé, indique le site LebaneseLira.org, s’est tenue la 3ème réunion du comité interministériel visant à suivre les mesures à prendre face à la crise économique.

Cette réunion qui s’est déroulée au Ministère des Finances en présence du Ministre des Finances Ghazi Wazni, de ses homologues à l’économie, Raoul Nehmé, à l’industrie, Imad Hoballah, à l’information Manal Abdel Samad, du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, du directeur de la Sûreté Générale Abbas Ibrahim, du président de l’Association des Banques du Liban Salim Sfeir et du vice-président du syndicat des agents de change Mahmoud Halawi, a notamment porté sur les mécanismes d’injection de dollars auprès des agents de change en vue de satisfaire les besoins de la population libanaise. Par ailleurs, la Banque du Liban devrait également désormais injecter les liquidités suffisantes selon certaines régulations auprès des banques locales.

Un certain nombre d’économistes doutent cependant de l’efficacité de ces mesures visant à contrôler la détérioration de la monnaie locale face au billet vert et visant à ramener la parité au niveau des 3200 LL/USD. Selon les informations disponibles, la Banque du Liban injecterait seulement 4 millions de dollars quotidiennement alors que la demande serait estimée être au double.

Third-meeting-of-the-Ministerial-Crisis-Cell

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.