Les semaines se succèdent et se ressemblent, avec l’annonce surprise d’une grève générale illimitée annoncée par les propriétaires des stations essence. Ces derniers protestent toujours contre la pénurie de dollars qui les obligent à recourir aux agents de change, à un taux de parité plus élevé que le taux officiel.

Dès l’annonce de la grève générale illimitée, plusieurs milliers d’automobilistes se sont rendus dans les stations essence.

Ainsi, certains ont indiqué avoir pu échanger des livres libanaises contre les dollars nécessaires à l’achat d’essence à plus de 1800 LL/USD contre 1507 LL/USD de taux de parité officiel, cela en dépit de l’adoption par la Banque du Liban, de la circulaire 530 qui devait à l’origine résoudre la situation, sur fond de crainte de voir la livre libanaise être dévaluée.

Cette crise du dollar concerne également les minotiers ou encore les importateurs de médicaments. Ainsi, le stock de farine présent au Liban ne serait qu’à hauteur d’un mois de consommation seulement contre normalement 4 mois d’autosuffisance alimentaire. Par ailleurs, les boulangers ont également annoncé qu’ils entreprendront à leur tour un mouvement de grève pour les mêmes raisons.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.