À 11 jours des élections législatives au Liban, le Président de la République, le Général Michel Aoun, s’est exprimé ce mercredi 25 avril au soir pour appeler les Libanais, résidant au Liban et à l’étranger à voter en âme et conscience et à rejeter le confessionnalisme politique et l’achat de voix.

Le Chef de l’État a souligné l’importance de ces élections, les premières en 9 ans, en raison notamment des dangers auquel le Liban a dû faire face, comme le terrorisme. Le Président de la République a souligné l’importance de la nouvelle loi électorale, notamment parce qu’elle accorde le droit de vote à la diaspora qui ainsi pourra s’exprimer pour la première fois dans l’Histoire du Liban.

« Cette nouvelle loi électorale garantit la représentation la plus équitable à toutes les composantes du peuple libanais, qu’il s’agisse de la majorité ou de la minorité, et accorde également, pour la première fois, le droit de vote à la diaspora libanaise où qu’elle se trouve »

Ces propos interviennent alors que le processus électoral commencera ce vendredi 27 avril avec le vote des ressortissants libanais résidant dans les pays arabes et se poursuivra avec le vote des ressortissants libanais qui résident à l’étranger, ce dimanche 29 avril. Les élections au Liban auront, quant à elles, lieu le 6 mai 2018.

Le Chef de l’Etat a mis en garde contre les personnes exacerbant les sentiments sectaires et le fanatisme. Ceci pourrait nuire au Liban estime le général Michel Aoun qui appelle également les électeurs à rejeter l’achat de voix lors du scrutin.

« Ceux qui vous achètent finissent par vous vendre et ceux qui vendent le citoyen vendront aussi facilement le pays.

Ne votez pas pour ceux qui paient parce que vous ne serez pas en mesure de les tenir responsables s’ils font des erreurs dans le futur« 

Le Chef de l’Etat s’est également adressé aux électeurs se rendant aux urnes pour la première fois de leur vie, les appelant à participer activement à la vie politique.

 » Le changement attendu ne se produira qu’à travers vous. Autant que vous voulez rester hors de la politique, la politique s’impose à vous et affecte le cours de votre vie »

Le Président dela République a mis en garde les électeurs contre les candidats ayant vendu par le passé la souveraineté du Liban ou encore

« lancant des campagnes basées sur les aspects négatifs des autres et qui ne recourent dans leurs discours politiques à la diffamation, à la calomnie et à la rumeur sans vraiment avoir un projet concret à mettre en valeur« ,

alors qu’on a assisté ces derniers jours à une dégradation du discours politique et à divers incidents entre partisans de différents courants, notamment dans le nord avec des bagarres entre Courant du Futur et sympathisants de l’ancien ministre de la Justice Ashraf Rifi, dans le Sud ou un candidat a été malmené par les partisans du Hezbollah ou encore dans la banlieue de Beyrouth.

Lire également:

Lire le discours complet en Français du Président de la République à la page suivante

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.