La première étape des élections législatives libanaises s’est achevée hier avec le vote de sur les 82 970 expatriés qui se sont volontairement inscrits sur les listes électorales. Le scrutin concernait ainsi 33 pays où résident nos compatriotes. La prochaine étape aura lieu le 6 mai 2018 avec le vote des libanais résidant au Liban.

Sur le net:
Canada: La diaspora libanaise participe aux élections de son pays, une première 

Australie:  Les élections législatives libanaises ont commencé en Australie

Ce dimanche, plus de 48 962 expatriés, soit 59% des 82 970 électeurs qui s’étaient pourtant volontairement inscrits, selon le bilan actuellement fourni par le Ministère des Affaires Étrangères, ont voté pour la première fois de l’Histoire contemporaine du Liban sous la surveillance d’ONG libanaises ou internationales et d’observateurs européens garantissant ces élections.. À ce chiffre, auxquels s’ajoutent les ressortissants libanais qui se sont rendus aux points de vote des 6 pays arabes participant, Égypte, Arabie Saoudite, Qatar, Émirats Arabes Unis, Koweït et Sultanat d’Oman ce vendredi.

Le Ministre des Affaires Étrangères Gébran Bassil a précisé que les taux de participation ont atteints 58% en Australie, 59,5% en Europe, 45% sur les continents Sud et Nord américains. Les libanais d’Afrique et des Pays Arabes se sont montrés plus enthousiastes avec un taux de participation respectif de 68% et 69%. Gébran Bassil a également précisé que 92 000 ressortissants libanais s’étaient inscrits pour ces élections législatives. 10 000 d’entre eux ont dû être écartés des listes électorales, notamment certains étant recherchés ou déchus de leurs droits civiques en raison de procédures judiciaires à leur encontre.

Les causes de ce taux de participation perçu comme bas en dépit d’un enregistrement volontaire sur les listes électorales sont multiples. Les électeurs citent ainsi des difficultés de déplacement, ainsi certains libanais résidant à Brême en Allemagne devaient se rendre à Berlin ou encore des expatriés libanais domiciliés à Marseille ont eu la surprise de devoir accomplir leur devoir électoral à Lille. Le Ministre de l’intérieur a indiqué que ces erreurs seraient dû aux électeurs eux-même qui n’auraient pas indiqué leurs régions d’origines lors de leurs inscription en novembre 2017.

Aussi nombreux sont ceux qui évoquent leurs incompréhension face à un processus électoral complexe notamment au niveau des choix proposés. Ainsi, les électeurs étaient appelés à choisir des listes entières de candidats puis un candidat préférentiel parmi eux.

Pour rappel, le taux de participation des expatriés libanais présents dans les pays arabes a atteint 60%.

Le scrutin a débuté en Australie avec quelque 12.000 Libanais inscrits sur les listes électorales, sur les 230.000 que compte cette diaspora et s’est achevé avec la fermeture du dernier point de vote situé dans la ville de Los Angeles, aux USA, a annoncé l’Agence Nationale d’Information.

À cette occasion 116 bureaux de vote au travers le Monde ont été mis en place. Au total, les autorités libanaises auront réussi à organiser le processus électoral sur 40 pays, Liban inclus. Les urnes seront acheminées au Liban toujours scellées via le transporteur privé DHL pour y être entreposées à la Banque du Liban. Elles seront ensuite ouvertes dans les différents cazas d’origine des électeurs, le 6 mai prochain, afin de les bulletins soient décomptés.

Il s’agit du premier scrutin législatif depuis 9 ans, alors que le mandat de la Chambre s’était officiellement achevé en 2013. Le Parlement Libanais a continué à siéger en raison, officiellement, de problèmes sécuritaires ne permettant pas l’organisation d’élections législatives.

Autre première, il s’agit du premier vote des ressortissants libanais résidant à l’étranger depuis l’Indépendance du Liban. le coût de l’organisation du vote de la diaspora a été de 1.5 millions de dollars, a précisé le Ministre des AF Gébran Bassil.

Le Président de la République satisfait

Le Président de la République, le Général Michel Aoun, a exprimé sa satisfaction de voir les expatriés libanais pouvoir voter.

Selon un communiqué publié par la Présidence, les rapports reçus de la part des organisateurs – Ministre des Affaires Étrangères et Ministère de l’Intérieur – sont satisfaisantes. Le chef de l’état a ainsi exprimé son soulagement pour la tenue du scrutin en dépit de certaines difficultés apparues au cours du processus électoral.

Le Ministre de l’Intérieur également satisfait malgré des problèmes mineurs

Le Ministre de l’Intérieur Nouhad Machnouq a décrit la tenue des élections législatives comme étant un succès pour le Liban. Selon le Ministre, le scrutin a toutefois connu quelques ratées décrites comme mineures. Ainsi, le Ministre a indiqué que 400 électeurs n’auraient pas reçu leurs passeports. Des solutions, comme une inclusion sur les listes électorales dans la capitale, selon le ministre, seront trouvées pour ces personnes.

D’autres part, lors de l’acheminement, 2 urnes auraient été échangées en Allemagne. Une solution a également été trouvée.

Lire également:

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.