Parmi les quelques 12 615 expatriés libanais présents dans les pays arabes qui s’étaient volontairement et préalablement enregistrés sur les listes électorales, seuls un peu plus de 60% des électeurs se sont finalement rendus aux points de votes.

Ces élections législatives – les premières en 9 ans- visent à renouveler le Parlement Libanais, dont le mandat était arrivé à échéance en 2013 et qui, en raison officiellement de problèmes sécuritaire, avait été prolongé jusqu’à présent.

Cette phase du scrutin concernait notamment les ressortissants libanais présents en Égypte, en Arabie Saoudite, au Koweït, au Qatar, au Sultanat d’Oman et aux Émirats Arabes Unis. À cette occasion, le Ministère des Affaires Étrangères a mis en place un dispositif de surveillance vidéo garantissant le bon déroulement du processus électoral.

Le Président de la République s’est d’ailleurs déplacé au Palais Boustros pour y observer le vote.

Le vote des expatriés libanais, une première

Voir également #Election2018: Le guide du vote des ressortissants libanais de l’étranger

Le Chef de l’Etat, le Général Aoun a ainsi exprimé un satisfécit de voir la diaspora libanaise ainsi pouvoir voter pour la première fois de son Histoire. En effet, outre les 6 pays arabes où le scrutin s’est déroulé ce vendredi 27 avril 2018, les ressortissants libanais résidant dans 33 pays étrangers différents pourront acquitter de leur devoir électoral ce dimanche 29 avril 2018. Au total, 82,970 expatriés libanais pourront ainsi exprimer leurs souhaits concernant le choix des députés qui les représenteront.

On peut cependant déçu qu’en dépit d’une inscription volontaire sur les listes électorales, seuls 60% des électeurs se sont déplacés. Peut-être est-ce là, le résultat d’une loi électorale complexe.

Les élections législatives se poursuivront ensuite le 6 mai prochain pour les libanais résidant au Pays des Cèdres.

Une surveillance à distance du scrutin

À l’occasion de ce scrutin, le Ministère des Affaires Étrangères a mis en place un dispositif de web cam aux 32 points de vote répartis dans les 6 pays arabes – en plus du personnel présent sur place – pour surveiller le bon déroulement des élections. Étaient présents au Ministère, outre les fonctionnaires en charge comme le comité de supervision des élections, des observateurs locaux, notamment ceux de LADE et internationaux dont ceux de l’Union Européenne.

« Pour tous ceux qui ont parié que nous ne pourrons pas faire voter les expatriés, c’est une preuve que nous pouvons le faire quand nous le voulons » Gébran Bassil

Le Ministre des AF Gébran Bassil s’est déclaré fier d’être témoin du premier vote des expatriés libanais dans l’Histoire contemporaine du Liban et a exprimé sa satisfaction de voir ces élections se dérouler en dépit des propos des personnes qui estimaient que ce vote ne pourrait se faire.

Il a estimé qu’aucune faute technique a été commise au niveau du processus électoral, tout en déplorant quelques problèmes mineurs et quelques plaintes qui ont été reçues.

Également présent sur les lieux, le Ministre des l’Intérieur, responsable des élections législatives a indiqué qu’aucune plainte n’a été enregistré ce vendredi.

Mais des plaintes tout de même exprimées par certains électeurs

Cependant, un membre de l’association LADE a indiqué que des noms d’électeurs ont été ajoutés illégalement à la liste des votants. Le Secrétaire du Ministère Hani Chemaitelly a démenti cette information, estimant qu’il s’agit d’un mensonge.

D’autres informations faisaient part d’enveloppes non scellées et déposées sur les urnes. Hani Chemaitelly a indiqué que cela est normal, indiquant :

« Ces enveloppes sont pas scellés parce que, lors du tri des votes, si vous devez déchirer l’enveloppe, le bulletin de vote lui-même pourrait être déchiré, ce qui le rendrait invalide« 

D’autres difficultés notamment à Dubaï étaient constatées, avec le nom d’électeurs dont les noms n’étaient pas présents sur les listes électorales où ils indiquaient pourtant s’être enregistrés.

« Et maintenant, où est-ce qu’on va? »

Les urnes électorales seront acheminées vers le Liban via DHL pour être ensuite mises en sécurité auprès de la Banque du Liban (BDL). Elles ne sortiront des locaux de la Banque Centrale que le 6 mai pour être acheminées dans les régions des cazas des électeurs et y être ouvertes lors de ce scrutin.

Aux prochaines élections législatives qui aura normalement lieu en 2022, les expatriés libanais disposeront directement de 6 députés pour les représenter

Lire également:

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.