2 minutes à lire

Paris aurait demandé aux autorités israéliennes de retarder leur assaut contre le Liban faute d’un nouveau gouvernement, indiquent certaines sources.

La visite du Président Français Emmanuel Macron est également retardée faute d’un nouveau cabinet gouvernemental, alors que certains médias annoncent la suspension de l’aide militaire française.

La visite du Président Français au Liban, initialement prévue le 10 février 2019 pourrait même être annulée si le nouveau cabinet ne serait pas formé cette semaine, auraient indiqué des sources françaises au quotidien Asharq el Awsat proche du Ministre des AF Jean-Yves le Drian.

La France à Israël: n’attaquez pas le Liban avant la formation du prochain gouvernement

Une aide économique compromise par l’absence de gouvernement

La France s’était largement investie au Liban lors de l’affaire du kidnapping du Premier Ministre Libanais Saad Hariri par l’Arabie Saoudite. Emmanuel Macron avait d’ailleurs confirmé lors d’une interview télévisée qu’il s’agissait bien d’une démission forcée du Premier Ministre libanais en novembre 2018. C’est suite à cette affaire qu’avait été décidée la mise en place de la conférence d’aide au Liban intitulée CEDRE en avril 2018.

Fort de l’appui de la Métropole, le Liban avait ainsi obtenu une aide de 11 milliards de dollars, en majorité sous forme de prêts à taux réduits. Cette aide est cependant conditionnée à une série de réformes économiques, fiscales et structurelles que devrait conduire le prochain gouvernement.

Faute à ce que dernier soit constitué, les pays et organisations donateurs mettent en garde le Pays des cèdres contre une possible interruption de cette aide alors que la situation économique du Pays continue à se dégrader avec une quasi absence de croissance économique, des déficits budgétaires qui continuent à se creuser et une importante hausse du nombre de faillites d’entreprises et du taux de chômage.

L’aide à l’Armée Libanaise également compromise

Un quotidien israélien aurait par ailleurs annoncé que le France aurait également interrompu son aide militaire à l’Armée Libanaise. L’annonce aurait été effectuée par le Ministre des AF Jean Yves le Drian à un correspondant du quotidien Maarvi lors la visite du Président Israélien Reuven Rivlin en France.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Comments are closed.