Arrivé de Saad Hariri à Moscou. Crédit Photo: NNA
Arrivé de Saad Hariri à Moscou. Crédit Photo: NNA

Le Premier Ministre désigné Saad Hariri est arrivé à Moscou ce 14 avril 2021. Il devrait y rencontrer les différents responsables russes et évoquer avec eux la formation du gouvernement toujours bloquée au Liban.

Il devrait notamment rencontrer le président russe Vladimir Poutine, le Premier ministre Mikhail Mishustin, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et un certain nombre de responsables, dont le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhail Bogdanov, le chef adjoint du protocole au gouvernement russe, l’ambassadeur Kuznisov et l’ambassadeur du Liban en Russie, Shawki Abu Nassar.

Saad Hariri devrait ainsi demander aux autorités russes de s’impliquer auprès de ses alliés locaux dans la région afin de favoriser la formation d’un nouveau cabinet. Selon les informations actuelles disponibles auprès de la Présidence de la République, le premier ministre désigné n’aurait toujours pas donné sa réponse concernant l’initiative du président de la chambre Nabih Berri qui a proposé la formation d’un cabinet de 24 membres au lieu du souhait de Saad Hariri de former un cabinet de 18 portefeuilles.

Il devrait également abordé la crise économique que traverse actuellement le Pays des Cèdres et demander l’assistance de Moscou pour y faire face.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.