Quelques jours après la visite du Secrétaire d’Etat Américain aux Affaires Etrangères Mike Pompeo qui s’est rendu ce vendredi et ce samedi au Liban, le Président de la République Libanaise, le Général Michel Aoun, se rend ce lundi en Russie pour y rencontrer Vladimir Poutine.

Il sera accompagné par le Ministre des Affaires Etrangères, Gébran Bassil.

Les 3 hommes devraient évoquer les derniers développements qui se sont déroulés au Moyen-Orient, avec la reconnaissance américaine de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, un territoire syrien selon les frontières internationales, le dossier de l’initiative russe pour le retour des réfugiés syriens.

Les autorités libanaises ont précédemment indiqué être en faveur de cette initiative visant à permettre le retour de 1.5 millions de réfugiés syriens présents sur le territoire du Pays des Cèdres.

Cette présence impacte durement les infrastructures libanaises et constitue une concurrence à bas coût pour la main-d’oeuvre locale qui souffre d’un taux de chômage de 43% de source officielle.

La Russie s’est activement impliquée au Moyen-Orient suite à son intervention militaire en Syrie qui a débuté en septembre 2015 aux côtés de Bachar el Assad, de l’Iran et du Hezbollah. L’Armée Russe a permis ainsi de renverser la situation et à pratiquement permettre au régime syrien de reprendre le contrôle d’une très grande partie du territoire.

Au Liban, les puissances occidentales se sont inquiétées de l’influence économique grandissante de Moscou, avec la participation de Novatek au consortium formé avec Total (France) et ENI (Italie) pour l’exploitation des ressources pétrolières et gazières des blocs 4 et 9 de la zone économique exclusive du Pays des Cèdres.
Pour rappel, une grande partie du bloc 9 est revendiqué par Israël.
La société Rosneft a également remporté l’appel d’offre pour l’exploitation du stockage des produits pétroliers du port de Tripoli sur une durée de 20 ans.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.