2 minutes à lire

Le Ministre de l’économie Raoul Nehmé a qualifié un accord avec le Fonds Monétaire International comme étant la seule solution réelle face à la crise économique que traverse le Liban et la hausse du dollar.

Le Ministre s’exprimait dans les colonnes du quotidien The Daily Star Lebanon.

La solution avec le FMI sera la vraie solution qui couvre tous les besoins de la population comme le plan de sauvetage social et d’autres choses. Les négociations avec le FMI sont importantes et nous espérons les voir se conclure le plus rapidement possible.

Abordant la question du programme de subvention de 300 produits en coopération avec la Banque du Liban, il indique que celui vise à réduire la demande pour le dollar sur le marché noir mais qu’il reste insuffisant s’il n’est pas soutenu par un accord entre le Liban et l’institution internationale.

Raoul Nehmé précise que l’épidémie du coronavirus, les manifestations, la récession économique et le manque de confiance envers le système bancaire ont contribué à la détérioration de la valeur de la livre au marché noir et ont induit la hausse des prix et la chute du pouvoir d’achat.

Il s’agirait ainsi de subventionner pour 6 à 7 milliards de dollars d’importations sur un total de 11 milliards de dollars sur la base d’un taux de parité de 3 900 LL/USD.

Pour l’heure, les estimations concernant la baisse des prix demeurent difficiles à effectuer, estime Raoul Nehmé, cependant, les prix pourraient diminuer de plus de 30% pour les produits importés, « mais cela dépendra des marchandises et du volume ».

Le prix du dollar au marché noir pourrait également diminuer avec l’arrivée de la diaspora libanaise, note le ministre, qui estime également normal de voir des différences de prix pour les mêmes produits entre différents marchés, « le Liban étant une économie libérale ».

Certains prix ont déjà baissé, comme ceux concernant le sucre et le riz alors que beaucoup d’autres produits continuent à jouir d’un prix subventionné à hauteur de la parité de 1500 LL/USD à 2000 LL/USD comme la farine, les médicaments ou encore le fioul.

La valeur du dollar au marché noir n’est pas la vrai valeur, estme le Ministre qui indique que les transactions sur ce type de marché représentent un pourcentage assez bas des transactions.

Raoul Nehmé indique que plusieurs projets de lois concernant la mise en place d’une réglementation pour la protection des consommateurs, la protection de la propriété intellectuelle ou encore la mise en place d’une assurance industrielle ont été soumis par ses services et devraient encore être approuvés par le gouvernement et le parlement.

Abordant les négociations avec le FMI, Raoul Nehmé demeure optimise en dépit de la démission de 2 des négociateurs côté libanais.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.