Moins d'une minute de lecture

Recevant une délégation de la Ligue Maronite, le Président de la République Libanaise, le Général Michel Aoun, a estimé que les manifestations ont ouvert la voie à la formation d’un gouvernement “propre” et à d’importantes réformes.

Il faisait ainsi allusion aux manifestations qui ont débuté dans la nuit du jeudi 17 octobre au vendredi 18 octobre et qui avaient paralysé le Liban durant 13 jours. Les manifestants exigeaient la démission du gouvernement et des parlementaires, estimant la classe politique libanaise totalement corrompue, sous le slogan “kiloun 3ané kiloun” (tous veut dire tous). Le Premier Ministre Saad Hariri a annoncé sa démission, ce mardi 29 octobre, à la suite d’importants incidents au niveau du Ring Fouad Chéhab et du Centre-Ville de Beyrouth où des bandes de casseurs sont intervenus contre les protestataires.

Le Chef de l’Etat a également estimé que la population pourrait retourner dans la rue si de nouveaux obstacles émergent face à ces réformes.

Il s’agit de la première réaction officielle du Chef de l’Etat suite à la décision de son premier Ministre Saad Hariri. Le Président de la République avait précédemment publié un communiqué indiquant avoir confié au Premier Ministre sortant, la tâche d’expédier les affaires courantes jusqu’à la formation d’un nouveau cabinet gouvernemental, conformément à à l’article 69 de la Constitution Libanaise.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.