Le Palais du Luxembourg, siège du Sénat (France). Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.
Le Palais du Luxembourg, siège du Sénat (France). Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.

Le ministre français en charge des affaires étrangères, Jean-Yves le Drian a indiqué que des mesures seront prises ces prochains jours “contre ceux qui obstruent une solution à la crise au Liban, menaces à peine voilée d’instaurer des sanctions économiques à l’encontre de certains hommes politiques.

Le ministre s’exprimait alors devant le sénat.

Il faisait ainsi allusion à l’effondrement économique du Pays des Cèdres et aux troubles sociaux et économiques qui pourraient se produire dans les prochains mois, alors que le Liban reste sans gouvernement depuis plus de 10 mois. La formation d’un cabinet gouvernemental est en effet l’une des conditions nécessaires à la fois à la relance de négociation avec le fonds monétaire international et au déblocage de l’aide économique de la communauté internationale.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն