Moins d'une minute de lecture

La Ministre de l’énergie et des ressources hydrauliques sortante, Nada Boustani, a appelé les consommateurs libanais à ne pas payer l’achat de fioul en dollars, indiquant que son ministère a pris en charge l’importation de cet hydrocarbure.

L’importation de ce carburant interviendra alors dans un délai de 10 à 15 jours de l’examen des offres qui aura lieu lundi prochain, précise la ministre. Il sera alors vendu aux stations essence en livre libanaise et non en dollars.

Ces propos interviennent alors que le Ministère a également lancé un appel d’offre concernant l’achat d’essence, le 15 novembre dernier, alors qu’une grève générale illimitée des stations essence a actuellement lieu. Ainsi, de nombreuses pompes sont fermées, notamment dans le Kesrouan, au nord dans les région du Koura et du Akkar, au Sud à Saïda et Nabatieh ainsi que dans la région de Baalbeck dans la Békaa. Ils entendent protester contre la pénurie de dollars sur le marché local, les banques libanaises refusant de leurs permettre l’achat au taux officiel de la précieuse devise – 1 511.5 LL/USD – qu’ils estiment pourtant nécessaire à l’achat d’essence. Ils ont ainsi recours aux services de changeurs à des taux plus importants, atteignant ce jeudi 2 200 LL/USD.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.