2 minutes à lire

Un drone israélien d’un type non précisé se serait écrasé ce vendredi au Sud Liban, entre les localités de Beit Yahoun et de Braasheet, a annoncé la télévision Al Manar appartenant au Hezbollah. Cette information a été confirmée par le porte parole de Tsahal qui cite un incident technique comme étant à l’origine du crash.

Selon la Voix du Liban, le drone était armé de 4 roquettes qui ont été endommagées par le crash alors que les informations précédentes indiquaient que ce dernier n’était pas armé. Une unité du génie de l’Armée Libanaise s’est rendue sur place pour les neutraliser.

Pour rappel, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres avait remis en novembre 2017 au Conseil de Sécurité un rapport dénonçant les violations quasi-quotidiennes de la souveraineté libanaise par l’Armée Israélienne, violations notamment aériennes par le survol du territoire du Pays des Cèdres par des avions de combat ou des drones.

Antonio Guterres indiquait que 758 violations de l’espace aérien libanais ont été dénombrées entre le 1 juillet et le 30 octobre soit pour plus de 3 000 heures de vols, dont la majorité ont été effectués par des drones. Plusieurs incursions ont été effectuées tant dans l’espace maritime libanaise que sur le territoire libanais.

La situation s’était par la suite encore tendue entre les 2 pays suite aux propos du Ministre Israélien Avigdor Lieberman appelant le consortium international formé par Total, ENI et Novatek à se retirer de l’exploration et de l’exploitation du bloc 9 de la zone maritime libanais et à la construction par les forces israéliennes d’un mur notamment sur les parties litigieuses de la ligne bleu, ligne de démarcation entre les 2 pays.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.