Au lendemain du 78ème anniversaire de l’indépendance du Liban et suite à une rencontre entre le Président de la République, le général Michel Aoun, le président du Parlement, Nabih Berri et le premier ministre Najib Mikati, aucune réunion du cabinet n’est encore prévue en dépit d’un regain d’optimisme à ce sujet.

Pour le moment, les solutions préconisées par certains partis dont le mouvement Amal et le Hezbollah viseraient à limiter l’autorité du juge Tarek Bitar dans l’enquête portant sur l’explosion du port de Beyrouth, après que celui-ci ait prononcé plusieurs mises en examen, début novembre contre les anciens ministres des finances Ali Hassan Khalil et des travaux publics Ghazi Zoaiter, deux proches du président de la chambre Nabih Berri, de l’intérieur Nouhad Machnouk, proche de l’ancien premier ministre Saad Hariri, et des transports Youssef Fenianos, proche du dirigeant du mouvement Marada, Sleiman Franjieh en contrepartie de la constitution d’une commission d’enquête parlementaire, donc contrôlée par les partis politiques au grand damn des familles des victimes de l’explosion qui a fait plus de 200 morts et plus de 6500 blessés. Cette approche a été jusqu’à présent refusée par le président de la république et le premier ministre qui soulignent l’indépendance de principe de l’appareil judiciaire.

Lors de la rencontre de ce 22 novembre, le président de la chambre Nabih Berri a réitéré cette proposition qui aurait, selon certaines sources médiatiques, déjà été acceptée par le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi et qui serait selon lui conforme à la constitution, devant le chef de l’état. Ce dernier n’aurait pas fait part de son opposition.

Le chef de l’état aurait cependant souligné la nécessité de séparer les pouvoirs conformément à la constitution libanaise, rappelant “l’article E de son préambule, qui stipule que le système libanais est basé sur le principe de séparation des pouvoirs” et estimant ainsi que le gouvernement est dans l’obligation de reprendre sa mission face à la situation de crise actuelle.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.