Moins d'une minute de lecture

La sénatrice américaine Jeanne Shaheen, membre du comité des affaires étrangères a demandé au Sénat d’appeler la Maison-Blanche à accorder une exemption au Liban face aux répercussions que pourrait avoir le CEASAR Act sur l’économie libanaise.

Cette demande a été co-signée avec les sénateurs Chris Murphy et Tim Kaine.

Il s’agit notamment de permettre au Liban de poursuivre l’importation d’électricité de Syrie, alors que le Pays des Cèdres traverse une grave crise économique et énergétique. Par ailleurs, les sénateurs demandent à ce que Washington puisse aider le Liban à reconstruire le réseau de distribution d’électricité, un paramètre qui réclame une coopération régionale.

Des exemptions de ce type ont déjà été accordées à l’Irak ou encore à l’Iran. Le Liban pourrait ainsi se voir permis d’importer de l’électricité le temps de la reconstruction des réseaux de l’électricité publique, une chose attendue par la population depuis la fin de la guerre civile.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.